neuf mois sans bloguer

par | Oct 20, 2017 | causettes au coin du feu

la patience est un arbre dont les racines sont amères et les fruits sont très doux. Proverbe persan

Salut chère lectrice,

me voici de retour après neuf mois d’absence.

Neuf mois, le temps de faire un bébé. Et c’est ce que j’ai fait.

Bon, alors, attends. Je suis maman de trois beau jeunes adultes et en pré-ménopause, donc non non non je n’ai pas accouché d’une quatrième âme incarnée. Non, j’ai pris le temps de laisser grandir un désir qui demande à se manifester depuis longtemps.

Si tu te souviens bien, en octobre ou novembre 2016 je me suis “offert” les services d’une coach dont tout le monde parle dans mon pays natal. L’idée était de me faire aider au niveau de mon “business”. J’était débordée, partais dans tous les sens, avait mille projets sur le feu en même temps et je faisais tout TOUTE SEULE COMME UNE GRANDE et comme j’avais pris l’habitude de le faire dans mon entreprise depuis plus de 20 ans. Je me suis dit qu’elle allait m’aider à me structurer, à créer une fondation qui me correspond et m’accompagner sur le chemin du marketing du nouvel âge auquel je ne comprends rien et qui ne m’intéresse que moyennement… enfin disons, qui  ne m’intéresse pas du tout.

Je suis plutôt celle qui suit le courant en amont, plutôt une pionière quoi. Du coup, je me retrouve souvent complètement démunie lorsque subitement une foule s’intéresse à un truc qui me semble évident. C’est ce qui s’est passé avec mon site internet, avec ce blog, avec les huiles essentielles et mes apparitions sur les réseaux sociaux.

J’ai enfin réalisé que je suis déjà plus que suffisante

En tant que pionière j’étais toujours celle que l’on critique, que l’on regarde de travers, qu’on prend pour une “allumée de service”. Cela a toujours été ainsi. Je suis née pionière ET du coup bizare on pourrait dire, aînée de toute la famille avant la trainée de cousins et cousines. J’ai été la “bizare” toute mon enfance et adolescence à cause de mon goût pour les belles choses et la santé au naturel. J’étais une mère complètement “inconsciente” lorsque j’ai choisi d’accoucher dans un milieu non hostile, dans une lumière tamisée et dans l’eau. J’étais une maman “dangereuse” qui ne faisait pas vacciner ses enfants et soignait leur bobos avec des huiles essentielles et autres produits naturels. J’étais une thérapeute étrange parce que j’allais au boulot avec mes hauts talons et mes bijoux. J’étais une … bref, la liste est longue, je préfère m’arrêter là, je pense que tu en saisis la portée. De par le désir de mon âme de vivre mes aventures de vie pleinement, j’ai pris les devants là où les autres restaient dans les habitudes bien ancrées. Là où on voulait me mettre dans la norme, de gré ou de force, j’ai décidé de me rebeller et faire mon chemin sortant de l’ordinaire.

La norme: très peu pour moi

Avec le temps mon côté rebelle s’est adouci, j’ai compris que la plupart des humains préfèrent vivre dans l’illusion d’un boulot-métro-dodo et système tout prêt mâché pour eux. En fait, la plupart ne se posent pas toutes ces questions qui  moi me turlupinent depuis toute petite. Oui, je suis extrêmement curieuse. Oui, je décide de vivre une vie extra ordinaire sur laquelle je pourrais me retourner sans regrets. Oui, je travaille à être la reine en mon royaume intérieur à chaque instant. Je respire la non-conformité. Je respire l’autonomie. J’inspire les femmes à OSER LA DIFFERENCE et j’expire mes créations au rythme de mes avancements.

Alors, évidemment, quand cette coach, qui a beau être renommée, m’a fait payer ma séance de trois heures pour me faire trouver ma cliente idéale, après m’avoir fait attendre 15 minutes dans une salle d’attente et passer sur un tapis rouge posé devant la porte, j’ai de suite compris que je n’avais pas été entendue. On a beau savoir comment attirer les clientes, cela ne signifie pas qu’on arrive à les garder par la suite. Et c’est ce que j’ai vécu finalement pour toutes les étapes de mon soi-disant “marketing”. Ce site internet y compris. La fille devait s’occuper de mon branding… ai-je le sentiment d’avoir été entendue? pas vraiment, et j’ai pas le temps d’expliquer et de réexpliquer ce que je veux. C’est pour ça que j’investis en quelqu’un, pour que cette personne me serve au mieux en m’écoutant, non pas en me faisant aller où je ne demande pas d’aller, ni en bâclant le boulot. J’attends des gens dans lesquels j’investis, qu’ils me servent comme je sers moi-même mes clientes.

Le nouveau marketing d’après moi

Bref, ces neufs mois sans bloguer tu sais pourquoi? tout simplement parce qu’on me râbachait les oreilles qu’il me FALLAIT absolument bloguer minimum une fois par semaine, à des heures régulières, poster mes trucs sur les réseaux sociaux, faire ci et faire ça… J’ai détesté. Je n’avais plus envie d’écrire. Puis petit à petit, j’ai réalisé que cela ne changeait en rien finalement la fidélité de mes clientes. J’ai réalisé que ce que j’avais construit était basé sur une relation forte, profonde, avec chacune des dames qui m’avaient fait confiance. Les autres sont parties, eh bien bon débarras, j’en ai attiré de nouvelles que j’inspire et qui m’inspirent.

Je me suis donnée à fond dans mon business DoTERRA, parce que là tout le marketing est déjà fait. Il y a de jolis coffrets, de jolies photos, des superbes présentations produits et surtout je peux être moi, authentique et partager dans une communauté qui est déjà existante et gigantesque. Je n’ai pas besoin de chercher des clientes en criant plus fort que mes collègues qui sont plus douées que moi en informatique ou qui ont un mari qui leur fait tout. Je peux coacher, faire du mentoring, aider la clientèle dans l’utilisation de produits naturels de qualité, je peux créer ma propre équipe, ma propre communauté, je suis un peu thérapeute mais plus trop…

Le nouveau marketing, pour m0i, c’est la relation authentique avec la femme qui m’inspire et que j’inspire. C’est celle qui reconnait ce que je mets au monde, qui me fait confiance parce que je suis passée là avant elle. Qui fait confiance à ma qualité de pionnière et voit mon courage d’entrepreneure. Le nouveau marketing, pour moi, c’est être authentique plutôt que de se cacher derrière un système et faire le perroquet de phrases type que l’on rabâche aux réunions de réseautage.

Je suis de retour

Dès aujourd’hui les “causettes au coin du feu” reprennent. Toujours pareilles. Une citation. Un texte inspiré de mon quotidien écrit d’une traite de manière spontanée et en impro. Une question en fin d’article. Tout ça parce que j’aime écrire, que je suis une pipelette, que j’aime partager. Que dans tout mon blabla, certaines se reconnaitront et se sentiront inspirées. Et c’est ça la magie de la vie. Des inspirations et des expirations. Des cycles de femmes. Des activités intenses et des pauses plus ou moins longues. Bref, du vivant, de l’authentique, de la spontanéité et l’énergie de l’entrepreneure: cette femme qui prend sa vie en main, sans se la laisser dicter par la norme.

Wouhouuuu merci d’être là, chère lectrice.

Et toi?

Qu’as-tu laissé en gestation durant ces neufs mois? tu partages dans les commentaires ci-dessous avec nous?

A vendredi prochain pour une nouvelle causette.

A ton originalité,

Mastercoach de vie certifiée, je t'invite à trouver ta muse intérieure. Assise près de ta source d'inspirations, elle est la gardienne de ton feu sacré. Mon approche holistique de l'être humain, se retrouve dans toutes les dimensions de ma vie. En cela, je désire t'inspirer.
Les réseaux sociaux & moi

Les réseaux sociaux & moi

Bonjour chère lectrice et bon weekend à toi, Je viens de voir passer un souvenir sur mon profil Fesse de Bouc. Malgré ma relation...

WP Feedback

Dive straight into the feedback!
Login below and you can start commenting using your own user instantly